Diffusé initialement dans l’infolettre du 10 mai 2021

Mot du surintendant

Bonjour à tous!

Voici une infolettre chargée, qui vous informera des travaux en cours, des pratiques culturales à venir, de l’équipement et un volet dédié à l’étiquette du golf. Même si la chaleur tarde à arriver et que le vent est toujours bien présent, je suis très content de notre progression sur le terrain. Cette température qui stagne nous permet de réaliser des tâches qui sont effectuées bien plus tard dans la saison habituellement. L’accent est mis sur la préparation du terrain afin de l’emmener à être en excellente qualité, sans rien précipiter. Bonne lecture!

Travaux

Départs des normales 3

Les nouveaux départs #5-11-17 ouvriront ce vendredi 14 mai. Les racines se développent très bien actuellement et lors de la réception du gazon le 11 mai, nous en profiterons pour finaliser les contours de ces départs avec de l’herbe longue. Ce qui restera lorsqu’ils seront ouverts ne sera relié qu’à l’entretien (tonte, fertilisation, aération, terreautage, etc.). Comme mentionné dans la précédente infolettre, la hauteur de tonte sera plus élevée que les autres départs pendant environ une semaine avant de rattraper les autres.

La priorité lors de la réception du gazon est de le poser sur le départ #8. Nous profiterons de conditions normalement plus chaudes pour favoriser l’enracinement. Il est encore trop tôt pour fournir une estimation quant à l’ouverture. Un second départ temporaire sera installé avant le lac, question de se préparer à le traverser!

Champ de pratique

L’installation des nouveaux tapis se fera au courant de cette semaine. Pendant que le champ de pratique sera fermé pour l’installation, nous en profiterons pour terminer la préparation de la surface de la première cible. Elle sera engazonnée prochainement.

Aération des verts, départs et approches

L’aération des verts se fera les 17 et 18 mai. Comme à l’habitude, ces journées seront reportées au lendemain en cas de mauvaise température. Nous débuterons l’aération à 13 h les deux journées et l’ordre des trous vous sera communiqué la journée même. Comme à l’habitude, c’est avec l’aération de mai que nous allons chercher notre vitesse de croisière et amorcer notre constance.

Cette aération nous permet de passer à travers les chaleurs et les longues journées de juillet. En oxygénant les verts à cette période, nous allons fortifier notre système racinaire, assurer une bonne gestion de la matière organique, améliorer l’efficacité des fertilisants, de l’arrosage et des pesticides. Nous utiliserons des douilles plus grosses qu’à l’habitude. L’utilisation de douilles avec un plus grand diamètre fera que la récupération prendra quelques jours de plus.

Voici les raisons qui justifient ma décision :

  • Lors de l’aération d’octobre, les trous n’ont pas pu être remplis de sable «au bouchon» en raison des pluies constantes et des fenêtres de travail réduites
  • Début de saison hâtif, nous avons commencé à tondre deux à trois semaines plus tôt qu’à l’habitude – L’impact des joueurs se faisant sentir plus rapidement est aussi à prendre en compte
  • Nombre de rondes jouées : en 2020, il s’est joué plus de 30 000 rondes en débutant la saison le 20 mai. On s’attend au minimum à un «copier-coller» – Il n’y a pas que l’utilisation de notre machinerie qui cause du compactage, pensez au nombre de pas que vous faites sur les verts pendant une partie

Suite à l’aération des verts, nous procéderons à celle des approches et départs. Un ensemencement sera fait au même moment.

Acquisition de machinerie

Nous avons débuté la saison avec un nouvel épandeur à engrais granulaire avec lequel nous avons appliqué de la chaux dans toutes nos allées. Ce chaulage a pour bienfait de neutraliser l’acidité dans le sol et favoriser l’absorption des éléments nutritifs. Il maximisera l’utilisation de nos engrais en plus d’améliorer la santé de la plante.

Très prochainement, nous allons également faire l’acquisition d’un nouveau pulvérisateur. Cet équipement est primordial dans notre gestion. Pour contrôler la croissance du gazon sur les verts comme ailleurs sur le terrain, nous appliquons de l’engrais très régulièrement, mais en très petites quantités. L’uniformité des applications est primordiale et nous rajeunirons cet équipement qui nous causait bien des maux de tête dernièrement!

Pour finir, nous changeons également un véhicule utilitaire et son «top dresser». Nous pourrons appliquer du sable sur les verts à toutes les semaines à de très faibles quantités. Ce sable protégera et apportera des bienfaits à nos verts, autant qu’il aidera pour la constance au niveau de la vitesse.

Étiquette du golf

Pour beaucoup d’entre vous, vous pratiquiez ce sport bien avant ma naissance! Sur mes 34 années, j’en ai passé près d’une trentaine jusqu’à maintenant avec des bâtons de golf dans les mains pendant les saisons estivales. J’ai eu la chance d’avoir un entourage passionné par le golf qui m’a appris à bien me comporter sur un parcours, le mien comme ailleurs.

On m’a éduqué à :

  • Réparer mes marques de balles sur les verts
  • Replacer mes divots
  • Rester loin des verts avec mon sac de golf quand j’utilise un «pull cart» ou une voiturette

Respecter les consignes sur la circulation des voiturettes Si pour les joueurs, ces éléments sont pénalisants lorsqu’ils ne sont pas respectés, pour un surintendant, c’est démobilisant.

Ce fléau, on le retrouve dans la majorité des terrains de golf au Québec. Notre travail est d’offrir les meilleures conditions de jeu possibles, jour après jour. Les quatre éléments cités ci-haut peuvent en eux-mêmes assurer une détérioration majeure des conditions de jeu avant même qu’un employé de terrain ait poinçonné sa carte pour le début de son quart de travail.

Voici des conséquences à :

  • Ne pas réparer ses marques de balles
    • Les tondeuses «scalpent» les rebords de la marque de balle — Le vert en «prend pour son rhume» et la récupération est beaucoup plus longue!
    • Tous les joueurs sont pénalisés puisqu’ils se retrouvent avec un environnement accidenté
  • Ne pas replacer ses divots sur les départs ou dans les allées
    • Si aucune terre et semis n’a été appliquée, la récupération sera très longue
      • Sur les départs l’équipe de terrain va s’occuper de remplir et d’ensemencer les divots
    • Sachez qu’en replaçant n’importe quel divot, il arrivera à cicatriser avant une terre et son semis. Le gazon a une force incroyable à vouloir survivre
  • S’approcher trop près des verts en «pull cart» ou en voiturette
    • Cela finit par devenir un chemin, piétiné, compacté
    • Si le chemin est compacté par le piétinement, ces zones de circulation deviendront des endroits que même avec la meilleure volonté du monde, nous ne serons pas en mesure de vous offrir d’excellentes conditions et l’herbe va dépérir à grande vitesse
  • La circulation des voiturettes
    • Nous avons posé plusieurs blocs verts avec des cordes pour choisir où doit aller la circulation pour ne pas abimer dans des zones névralgiques — Ne pas les respecter finit par les abimer
    • Nous n’avons pas besoin de flaques d’eau sur le terrain pour l’endommager — Nous n’avons pas besoin de voir l’eau «friser» autour des roues pour l’endommager — Une allée très humide va être beaucoup plus sensible au compactage et plus elle sera compactée, plus la santé de la plante sera compromise

L’équipe du terrain ne s’arrête pas à Martial, Gaétan, Daniel, Guylaine, Rolland, Michel, Yves, Claude, Sébastien, Langis, Mathis, Guillaume et Alain. Elle va beaucoup plus loin que ça avec votre collaboration pour respecter le travail qu’on réalise et de vous respecter entre vous, sur le terrain.

Si tous les joueurs y mettent du sien, la qualité du parcours ne fera qu’augmenter et ce sera encore meilleur pour nous tous.

À très bientôt!

Guillaume Marcotte
Surintendant