Extrait d’un texte diffusé initialement dans l’infolettre du 10 mai 2021

De bonnes pratiques gagnantes

Pour beaucoup d’entre vous, vous pratiquiez ce sport bien avant ma naissance! Sur mes 34 années, j’en ai passé près d’une trentaine jusqu’à maintenant avec des bâtons de golf dans les mains pendant les saisons estivales. J’ai eu la chance d’avoir un entourage passionné par le golf qui m’a appris à bien me comporter sur un parcours, le mien comme ailleurs.

On m’a éduqué à :

  • Réparer mes marques de balles sur les verts
  • Replacer mes divots
  • Rester loin des verts avec mon sac de golf quand j’utilise un «pull cart» ou une voiturette

Respecter les consignes sur la circulation des voiturettes Si pour les joueurs, ces éléments sont pénalisants lorsqu’ils ne sont pas respectés, pour un surintendant, c’est démobilisant.

Ce fléau, on le retrouve dans la majorité des terrains de golf au Québec. Notre travail est d’offrir les meilleures conditions de jeu possibles, jour après jour.

Vos gestes ont un impact

Les quatre éléments cités ci-haut peuvent en eux-mêmes assurer une détérioration majeure des conditions de jeu avant même qu’un employé de terrain ait poinçonné sa carte pour le début de son quart de travail.

Voici des conséquences à :

  • Ne pas réparer ses marques de balles
    • Les tondeuses «scalpent» les rebords de la marque de balle — Le vert en «prend pour son rhume» et la récupération est beaucoup plus longue!
    • Tous les joueurs sont pénalisés puisqu’ils se retrouvent avec un environnement accidenté
  • Ne pas replacer ses divots sur les départs ou dans les allées
    • Si aucune terre et semis n’a été appliquée, la récupération sera très longue
      • Sur les départs l’équipe de terrain va s’occuper de remplir et d’ensemencer les divots
    • Sachez qu’en replaçant n’importe quel divot, il arrivera à cicatriser avant une terre et son semis. Le gazon a une force incroyable à vouloir survivre
  • S’approcher trop près des verts en «pull cart» ou en voiturette
    • Cela finit par devenir un chemin, piétiné, compacté
    • Si le chemin est compacté par le piétinement, ces zones de circulation deviendront des endroits que même avec la meilleure volonté du monde, nous ne serons pas en mesure de vous offrir d’excellentes conditions et l’herbe va dépérir à grande vitesse
  • La circulation des voiturettes
    • Nous avons posé plusieurs blocs verts avec des cordes pour choisir où doit aller la circulation pour ne pas abimer dans des zones névralgiques — Ne pas les respecter finit par les abimer
    • Nous n’avons pas besoin de flaques d’eau sur le terrain pour l’endommager — Nous n’avons pas besoin de voir l’eau «friser» autour des roues pour l’endommager — Une allée très humide va être beaucoup plus sensible au compactage et plus elle sera compactée, plus la santé de la plante sera compromise

Tous ensemble

L’équipe du terrain ne s’arrête pas à Martial, Gaétan, Daniel, Guylaine, Rolland, Michel, Yves, Claude, Sébastien, Langis, Mathis, Guillaume et Alain. Elle va beaucoup plus loin que ça avec votre collaboration pour respecter le travail qu’on réalise et de vous respecter entre vous, sur le terrain.

Si tous les joueurs y mettent du sien, la qualité du parcours ne fera qu’augmenter et ce sera encore meilleur pour nous tous.

Guillaume Marcotte
Surintendant